Journée de la construction bois Bienne

Sponsor principal 2018

« Construire en bois – économique et compétitif »
La construction bois suisse est en concurrence avec la construction en acier et la construction massive. Des solutions économiquement rentables sont étudiées afin de répondre aux exigences élevées en matière de design architectural et de technique de la construction, mais également de permettre de créer de la valeur ajoutée et de réaliser des bénéfices. À l’occasion de la Journée de la construction bois Bienne 2018, les acteurs et actrices de la construction – architectes, entrepreneurs et entrepreneuses, ingénieures et ingénieurs de la construction bois, investisseurs et représentants des maîtres d’ouvrage – exposeront en commun la manière dont ils ont relevé ce défi avec succès. 

Journée de la construction bois Bienne, 17 mai 2018
Avec la Journée de la construction bois de Bienne, la BFH organise le plus important rassemblement  de spécialistes de l'industrie du bois en Suisse. L'objectif de cet événement bilingue est de promouvoir les échanges d’expérience en matière scientifique, de donner une vue d'ensemble du marché et de créer une plate-forme de discussion, sur les thèmes de la construction bois et de l'architecture bois. Plus de 380 personnes, principalement issues de la pratique, ont participé à l’édition bilingue de 2017.

Inscription

Inscription en ligne
Les inscriptions sont prises en considération dans l’ordre d’arrivée. Le nombre de participants est limité. Pour une annulation avant le 27 avril 2017, une contribution de 50% aux frais de participation est facturée. En revanche, une personne peut être remplacée. Lors d’une annulation après le 27 avril 2017 ou en cas d’absence, la totalité des frais est facturée. La manifestation sera filmée et photographiée. Une liste des participant-e-s sera disponible. Par votre inscription vous acceptez la publication des images et des données de la liste des participant-e-s.

Conférence S-WIN, 16 mai 2018
La troisième conférence S-WIN intitulée «de la recherche à la pratique : nouvelles solutions pour la construction bois » met l’accent sur le génie parasismique et le contrôle qualité en présentant des résultats de projets de recherche actuels.
La conférence a lieu mercredi 16 mai 2018 de 14.00 h à 17.45 h à la BFH-AHB de Bienne.
Inscription (en allemand)  

Organisation
Haute école spécialisée bernoise
Route de Soleure 102
2504 Bienne
Téléphone +41 32 344 03 30
wb.ahb(at)bfh.ch
ahb.bfh.ch

Lignum Holzwirtschaft Schweiz
Mühlebachstrasse 8,
8008 Zürich
Téléphone +41 44 267 47 77
info(at)lignum.ch
lignum.ch

Cedotec
Office romand de Lignum,
En Budron H6, CP 113
1052 Le Mont-sur-Lausanne
Téléphone +41 21 652 62 22
info(at)cedotec.ch
cedotec.ch

Lieu de la manifestation
Palais des Congrès Bienne
Rue centrale 60
2501 Bienne

Langues
La manifestation se déroule en français et en allemand. Chaque intervenant sera traduit simultanément dans l’autre langue avec une présentation écrite diffusée en chaque langue sur deux écrans.

Renseignements

Haute école spécialisée bernoise Architecture, bois et génie civil, Bienne Secrétariat de formation continue Tel.: +41 32 344 03 30, E-Mail: wb.ahb(at)bfh.ch

 

En soutien de la manifestation 2018

 


Co-organisateurs 2018

 



Partenaire

 


Annonce de manifestation

Download Banner

Médias partenaires

 

Contact

Haute école spécialisée bernoise
Architecture, bois et génie civil
Nicole Bärtschiger
Route de Soleure 102
2500 Biel/Bienne 6
Tel. +41 32 344 03 25
 nicole.baertschiger(at)bfh.ch 

Compte-rendu Journée de la construction bois Bienne 2017

Construire avec du bois en zone urbaine est désormais monnaie courante. Le bois a certes toujours été présent en zone urbaine, mais il a été souvent caché dans les toitures, dans les planchers, dans les finitions intérieures et comme structure sous les revêtements de façades. Les nouvelles méthodes de construction bois et la révision des prescriptions de protection incendie permettent désormais au matériau  bois de se montrer davantage. Le matériau de construction issu de la forêt conquiert de nouveaux pans de l'espace urbain.

Qu’il s’agisse d’immeubles, de surélévations, de densification de zone urbaine  existante ou de longues rangées d’immeubles, l’assemblage sur site en construction bois s’avère rapide, s’effectue en milieu sec et presque sans nuisances. Il convainc à la fois le monde de l'architecture, les maîtres d‘ouvrage et les investisseurs. Avec les systèmes de construction modulaires, la phase d‘exécution est efficace, avec de faibles niveaux de bruit et peu d‘émissions de poussière. A prestation identique, la faible masse de la construction bois permet des surélévations qui auraient semblé impensables. Elle autorise ainsi plus d’étages additionnels que la traditionnelle construction en dur (Littérature spécialisée: Surélévations en bois. Markus Mooser, Marc Forestier, Mélanie Pittet-Baschung. PPUR Lausanne 2011.)..

Les thèmes « Construction de grande hauteur », « Stratégies de densification et d‘agrandissement », ainsi que « Grands projets » ont été les lignes directrices de la Journée de la construction bois de Bienne 2017. Des spécialistes en aménagement ainsi que des architectes et des ingénieurs experts en construction bois, reconnus en Suisse et internationalement, ont exposé les défis et les possibilités de la construction sèche en zone urbaine. Ils ont dressé un bilan de la situation actuelle et ils ont donné leur vision de l'avenir. Avec plus de 400 participants, cette Journée organisée par la Haute école spécialisée bernoise s’est avérée un grand succès.

Immeubles de grande hauteur
Pour la Suisse, selon les nouvelles prescriptions de l‘Association des établissements cantonaux d'assurance incendie AEAI, la limite des bâtiments élevés est fixée à 30 mètres avec au moins une voie d’évacuation verticale pour 900 m2 de surface. Pour les constructions exclusivement en bois, c’est la hauteur totale qui est limitée à 30 mètres, ce qui correspond à huit étages. Selon Jürg Degen, de l‘Office de planification du Canton de Bâle-Ville, pour réaliser huit étages, la tendance est plus à démolir les bâtiments existants de cinq étages pour construire du neuf au lieu d’effectuer des surélévations. Pourtant, il a souligné que les surélévations peuvent s’avérer une option intéressante en rénovation pour certains bâtiments commerciaux.
Oliver Dufner de l’agence de Baden, Burkard Meyer Architekten BSA, a exposé les réflexions en matière de typologie, d’architectonique et de construction ayant trait au premier « bâtiment élevé » utilisant le matériau bois en Suisse à Rotkreuz (Canton de Zoug). Cet immeuble de bureaux se distingue par la flexibilité de son plan d’étage et par sa structure ouverte au rez-de-chaussée qui permet de nombreux types d’accès possibles. Un noyau massif pour les liaisons entre étages assure le contreventement tandis que la structure bois est composée de colonnes en bois massif  et de linteaux en hêtre stratifié. Le système porteur au sol est composé de planchers hybrides bois-béton qui intègrent les éléments de plafond Eco-Boost. Ces derniers servent à distribuer les systèmes de refroidissement, de chauffage ainsi que de ventilation et ils améliorent l'acoustique des locaux. Une planification adaptée et la préfabrication ont réduit considérablement le temps de construction. A l’extérieur, le revêtement de façade en Alucobond enveloppe les parties bois du bâtiment et sert de protection contre les intempéries. En effet, selon les nouvelles prescriptions incendie de 2015, les « bâtiments élevés », d’une hauteur comprise entre 30 et 100 mètres, peuvent utiliser le bois à condition de le combiner avec l'acier et le béton. A l’aide d’exemples en Suisse et à l’étranger, l‘ingénieur Pirmin Jung, de l’agence de Rain, Pirmin Jung Ingenieure, a dressé un tableau des défis techniques concernant les « bâtiments élevés » en matière de sécurité incendie, de protection contre les tremblements de terre, de dimensionnement statique, d‘isolation acoustique, etc.

Il a listé ce que les entreprises en construction bois doivent respecter en matière d'approvisionnement, de logistique, de production et d'assemblage pour la construction de bâtiments élevés. Selon Jung, quand le haut degré de préfabrication est associé à de rapides temps de montage, le risque de rencontrer des problèmes est augmenté, par exemple en conditions météorologiques médiocres. Or, ce défi peut être anticipé grâce à des mesures adéquates. Jung considère qu’en matière de construction, l‘utilisation du bois dans les bâtiments élevés constituera un segment du marché considérable pour le secteur.

Densifier et agrandir
La construction bois doit utiliser ses atouts dans les domaines de la rénovation, de la surélévation et de la densification. En montage à sec, le bois, dans son rapport « poids propre / capacité structurelle », devient un matériau privilégié en construction pour une densification du bâti existant. Cela a été démontré de manière impressionnante par les intervenants à propos d‘un groupement coopératif d’habitations à Zurich, du remplacement d’un bâtiment massif de trois étages à Saint-Gall en un bâtiment de 5 étages et de la surélévation en bois à grande échelle dans un quartier bien placé au centre-ville de Zurich.

Pour le schéma directeur du Groupement coopératif d’habitations FGZ du grand quartier Friesenberg à Zurich, les nouveaux modes de vie des habitants ont amené à repenser l’aménagement et la densification des 700 appartements existants depuis 90 ans. Cette surface, bien desservie par les transports en commun, néanmoins peu fréquentée, a pu être aménagée de façon nouvelle et plus intensive, ce qui s’avère une question de bon sens qui contribue à maintenir la mixité sociale.
Le Président de la FGZ Alfons Sonderegger a décrit les obstacles qu’il a fallu surmonter du point de vue du processus de planification et vis-à-vis des autorités.

Les questions structurelles et architecturales ont été les thèmes centraux des présentations des ingénieurs Ivan Brühwiler (Josef Kolb SA, Romanshorn) et Yves Schihin (burkhalter sumi architekten, Zurich). Dans le cadre du projet Röschstrasse à St Gall, trois étages existants ont été démolis tandis que la structure béton de base a servi de fondation pour un nouveau bâtiment de cinq étages résidentiels en bois, en reprenant la grille de poteaux existante. Le faible poids de la construction bois par rapport à la traditionnelle construction en dur permet d’optimiser l’utilisation de l’existant sans renforts prohibitifs.

Près de la station S-Bahn du quartier Giesshübel à Zurich, une construction de base solide et massive supporte désormais une surélévation de quatre étages en construction bois. Cela correspond à une augmentation de la surface utile de 300%. Le projet de l’agence burkhalter sumi architekten (Zurich) montre non seulement la facilité technique de la gestion d’une telle surélévation en construction bois. D’après Schihin, cette densification en plein centre de Zurich, représente surtout un investissement de qualité, car ces appartements de nouveau type sont louables à prix élevé, ce qui constitue une véritable «unique selling position»

Grands projets
En Suisse, les grands projets avec le matériau bois en zone urbaine n’émergent plus seulement sur terrain vierge. A Zurich, un nouveau quartier s’est développé sur le site de l'ancien port franc. A partir de l’aménagement urbain conçu par l’agence de Zurich, Meili & Peter Architekten, douze bâtiments ont été réalisés, ce qui correspond à près d'un millier de logements. L’agence de Berne, Architekt Rolf Mühlethaler, a conçu trois rangées de bâtiments en construction bois et trois immeubles en construction massive. L’agencement efficace des bâtiments crée des espaces extérieurs agréables et les appartements bénéficient d’une grande surface utile. Les structures bois sont renforcées par un noyau en béton et les éléments de construction en bois ont été conçus comme un système normalisé. Mühlethaler a souligné que cela a permis des coûts de production relativement faibles.
Un tel projet avec le matériau bois nécessite une organisation optimale du processus de production. Philemon Ruf, consultant technique et expert en construction bois de la société Renggli de Schötz a présenté les travaux. Pour les trois rangées de bâtiments en construction bois,  il a fallu fabriquer et assembler 8500 éléments pour les plafonds, les murs et les planchers. Les travaux associés ont nécessité une année de travail. Tous les éléments ont été livrés en flux tendu, la production habituelle de la société Renggli devant se poursuivre en même temps. Une équipe de six personnes a géré la phase d’assemblage sur place. L'équipe de travail a minimisé les temps de préparation, elle a géré les disponibilités des machines et du matériel, elle a réduit les flux de matériaux et elle a optimisé les rotations et les stocks. Ces processus ont été optimisés en temps réel.

Mise en perspective
La densification en construction est un défi majeur pour les générations actuelles et futures. Christine Seidler, chargée de cours en Urbanisme et mobilité à la Haute école spécialisée bernoise, a plaidé clairement pour une densification de qualité basée sur la prévoyance ainsi que sur la prudence en conception et en construction. En effet, densifier le bâti existant ne constitue pas seulement un problème technique de construction, mais cela implique aussi des questions sociales et affecte la qualité de vie urbaine. Seidler a appelé à promouvoir des logements sociaux à faible coût pour éviter ainsi le phénomène de gentrification.

Elle préconise une densification simple et appropriée, pour une qualité de vie élevée, et la création de lieux qui ont leur propre identité et où il fait bon vivre.
Puis l’architecte Florian Nagler, de l’agence de Munich, Florian Nagler Architekten, a montré la manière dont la ville de Munich a pu réaliser rapidement des logements abordables. En l’espace d’une année, au-dessus d’un terrain de stationnement existant à « Dantebad », un bâtiment, de cinq étages d’une centaine de mètres de long, a été conçu et érigé, créant ainsi une multitude de petits logements. Les appartements d'une pièce et de deux pièces et demi sont au-dessus de la pergola et chaque lot de 3 appartements dispose sur l’avant d’un petit espace aménageable. Il y a aussi un accès aux parties communes, un café-blanchisserie et une terrasse sur le toit avec des aires de jeux, des chaises longues et de l'espace pour du « jardinage urbain ». Ce bâtiment flotte, pour ainsi dire, au-dessus du parking, grâce à une structure en béton armé. Il a permis en peu de temps de créer un voisinage vivant et il s’insère parfaitement dans le quartier.

Résumé
Depuis un certain temps, le développement de nouveaux immeubles résidentiels, administratifs ou commerciaux est orienté par une plus grande densification et des ouvrages plus volumineux. Bâtir un immeuble de plusieurs étages constitue une solution logique quand les ressources foncières deviennent limitées, et notamment pour des bâtiments administratifs et commerciaux. Dans ce cadre, pour différentes raisons décrites au cours de la Journée, le matériau bois joue un rôle de plus en plus important. Au cours de la table ronde en interaction avec le public, les questions techniques de construction et de fabrication ont été approfondies. Ces thèmes sont importants et toujours intéressants pour les professionnels. L'architecte Yves Schihin a plaidé toutefois, de façon justifiée, pour des thèmes encore plus attrayants pour les investisseurs et les futurs maîtres d’ouvrage. Rappelons les arguments de la construction bois exprimés par René Graf, directeur du Département d'Architecture, bois et génie civil de la Haute école spécialisée bernoise BFH / AHB, dans son allocution de bienvenue: « de grande hauteur, de large portée, flexible, sûre, efficace et de mise en œuvre intelligente, voici les atouts de la construction bois moderne. La tendance actuelle nous montre que ces atouts deviennent évidents aux yeux de tous».


La prochaine Journée de la construction bois aura lieu le 17 mai 2018 à Bienne.

Informations complémentaires
Haute école spécialisée bernoise
Architecture, bois et génie civil
Hanspeter Kolb
Telefon +41 32 344 02 11
E-Mail hanspeter.kolb(at)bfh.ch
ahb.bfh.ch/holzbautag

Partneraires

  


 

Télechargements

Communiqué de presse
Communiqué de presse (Word)

Images


 

Giesshübel Zurich: quatre étages en construction bois au-dessus d’un socle en construction en dur. Le projet de l’agence Burkhalter Sumi Architekten permet de donner une nouvelle identité à ce quartier central et traditionnel.
Image: Burkhalter Sumi

Giesshübel Zurich: le plan d’étage efficace avec des ouvertures sur deux côtés engendre une réelle qualité d’espace.
Image: Burkhalter Sumi / Heinz Unger
Giesshübel Zurich
Depuis 2015 en Suisse, les prescriptions de protection incendie permettent l’utilisation du bois pour toutes les catégories de bâtiments et pour toutes les utilisations. Les parties en bois sont désormais permises pour les bâtiments élevés. Le premier bâtiment élevé de Suisse avec le matériau bois est situé à Risch Rotkreuz dans le Canton de Zoug. Architecte: Burkard Meyer, Baden.
Image: Rendering zvg
Dans l’ancien port franc de Zurich (Freilager), l’aménagement d’un nouveau quartier a été conçu en 2016 par l’agence Meili & Peter Architekten. Trois rangées de logements de six étages ont été érigées en construction bois, d’après les plans de l’architecte de Berne, Rolf Mühlethaler.
Image: Michael Meuter, Zurich / Lignum
La production, ainsi que la logistique de transport et de montage ont été les points majeurs du défi relevé pour le projet Freilager de Zurich par la société de construction bois Renggli. Environ 8500 éléments de plafond, mur, et plancher ont été produits et assemblés sur place.
Image: Renggli Schötz
René Graf, Directeur du Département Architecture, bois et génie civil de la Haute école spécialisée bernoise accueille les participants de la Journée de la construction bois de Bienne
Christoph Starck, Lignum Economie suisse du bois, Zurich, amorce la Journée de la construction bois à BienneVue de la salle comble au Centre des congrès de Bienne
Table ronde de la Journée de la construction bois à BienneVue de l’espace d’exposition

 

Rétrospective 16 (allemand)
Rétrospective 14
Rétrospective 13 (allemand)

 

print

Journée de la construction bois 2016